Wall-Street-Termine in einer niedrigen Baisse, der Sekte der Energie pèse


La Bourse de New York a perdu, en fin de séance, le peu de l’élan qu’elle avait trouvé et clôturé en légère baisse mercredi, entraînée notamment dans le rouge par le secteur de l’énergie.

Le Dow Jones ist mit 0,15 % auf 30.483,13 Punkte, dem Nasdaq-Index, Einfluss auf technologische Werte, mit 0,15 % auf 11.053.017 Punkte und dem S&P 500-Index hoch ein Reculé von 0,13%, à 3.759,89 Punkte.

“Le marché a été hésitant aujourd’hui”, a réagi Angelos Kourkafas, d’Edward Jones, “ce qui n’est pas étonnant car l’histoire qu’il se raconte n’a pas changé”.

Après avoir ouvert en baisse, les indices s’étaient relevés au fil de la journée, avant de s’essouffler.

“Globalement, le fait d’avoir fini cette journée sans effacer une portion significative des gains réalisés hier (mardi) est une victoire”, ein lancé Art Hogan, de National Securities.

Une bonne partie de la séance a été occupée par l’audition du président de la banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, devant la Commission bancaire du Sénat.

Le responsable ya répété sa determination à combattre l’inflation, estimant qu’une récession, due principalement au coup de frein monétaire de la Fed, était “une possibilité”.

“Nous n’essayons pas de provoquer une récession, nous n’en avons pas besoin”, ein cependant argumenté Jerome Powell. “Nous pensons avant tout qu’il est absolut essentiel de ramener la stabilité des prix, qui profitera au marché du travail.”

“Je ne pense pas que Powell ait dit quoi que ce soit de nouveau”, a considéré Art Hogan, “et c’est souvent le cas lors de ces auditions au Congrès. Donc demain (Audition devant une Commission de la Chambre des représentants) , cela devrait être la même wählte”.

“Le fait que les valeurs cycliques et le secteur de l’énergie soient tous en baisse signales, à mon sens, que les investisseurs sont inquiets pour la croissance, à mesure que se manifestent les risques de récession”, ein souligné Angelos Kourkafas.

Parmi les valeurs cycliques, plus sensibles au cycle économique que la moyenne, le spécialiste of cars de chantier Caterpillar (-4,35 %) oder le fabricant of tracteurs and todeuses John Deere (-3,44 %) ont tous deux reculé.

Quant au secteur de l’energie, il a été sapé par la chute des cours du pétrole et des matières premières en général. Die Benziner Exxon Mobil (-3,96 %) und Chevron (-4,35 %), der Konzern US Steel (-2,70 %) oder der Konzern Gazier Cheniere (-4,44 %) sind in der Folge zu finden , tout comme la minière Freeport-McMoRan (-7,96%).

A l’opposé, les valeurs dites défensives, les moins sensitives à la conjoncture économique, ont résisté, à l’instar de l’ensemble du secteur pharmaceutique, qu’il s’agisse de Merck (+1,28%), Johnson & Johnson (+1,58%) oder Moderna (+4,68%).

Une fois n’est pas coutume, dans cette atmosphère d’aversion relative pour le risque, de nombreuses valeurs technologiques se sont bien comportées. Amazon (+0,25 %), PayPal (+0,83 %) oder Netflix (+4,67 %), das ist alles, was Sie entdecken müssen, um einen besseren Sohn mit Werbung zu finden, und Sie werden immer wieder auftauchen.

“Avec la baisse des taux obligataires, ces actions ont eu droit à un coup de pouce aujourd’hui”, ein Expliqué von Angelo Kourkafas.

Le marché obligataire a, en effet, été pris d’assaut, et ses taux, qui évoluent en sens opposé des prix, se sont violemment contractés. Le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans est descendu à 3,15%, contra 3,27% la veille.

Ailleurs à la cote, le cigarettier Altria a plongé (-9,19% à 41,50 dollar) après la decision, annoncée mardi, du gouvernement de réduire le taux de nicotine of Zigaretten vendues aux Etats-Unis, ce qui permettrait, selon des experten, de limiter la dépendance des fumeurs.

Autre coup dur pour le groupe de Richmond (Virginie), l’agence américaine qui régule notamment la commercialisation du tabac et de ses produits affiliés se preparerait à interdire the vente of produits Juul, électroniques cigares dont Altria possède 35% du capital.

Revlon a poursuivi sa folle chevauchée (+34,32% à 8,14 Dollar). Après avoir fondu de 73% après la Veröffentlichung der Erstaufführungen Informationen liées à son dépôt de bilan, intervenu jeudi, le groupe cosmétique a vu la valeur de son titre plus que quintupler, dopée notamment par l’afflux d’investisseurs particuliers, décidés à spéculer sur l’action.


Source: Challenges en temps réel : accueil by www.challenges.fr.

*The article has been translated based on the content of Challenges en temps réel : accueil by www.challenges.fr. If there is any problem regarding the content, copyright, please leave a report below the article. We will try to process as quickly as possible to protect the rights of the author. Thank you very much!

*We just want readers to access information more quickly and easily with other multilingual content, instead of information only available in a certain language.

*We always respect the copyright of the content of the author and always include the original link of the source article.If the author disagrees, just leave the report below the article, the article will be edited or deleted at the request of the author. Thanks very much! Best regards!