Thierry Solère et son entourage n’en n’ont pas fini des ennuis judiciaires

über Associated Press

Les ennuis judiciaires de Thierry Solère et son entourage sont loin d’être terminés.

GERECHTIGKEIT – Les déboires judiciaires n’en finissent plus. La belle-mère du deputé Thierry Solère (LREM) et le Cabinet Deloitte ont récemment été mis en examen dans le cadre d’une enquête, à Nanterre, visant ce proche conseiller d’Emmanuel Macron, a indiqué ce mardi 3 mai une source proche du dossier à l’AFP.

Sa belle-mère a été mise en examen le 30 mars pour „recel de détournement de fonds publics“, a précisé la source proche, Bestätigung der Informationen von Mediapart. Elle est soupçonnée d’avoir occupé un emploi fictif à l’Assemblée nationale Pendant Quatorze Mois, zwischen 2015 und 2016.

Das Kabinett Deloitte, ein Angestellter von Thierry Solère zwischen 2011 und 2012 mit insgesamt 20.000 Euro Ehrenpreis, wurde am 1. April für „Traffic of Influence Actif“ geprüft. Une mise en examen „totalement infondée“ selon le Cabinet d’audit et de conseil, contacté par l’AFP, qui a annoncé déposer une requête en nullité „dans les prochains jours“.

La femme de Thierry Solère, qui a été sa collaboratrice parlementaire zwischen 2012 und 2017, a été placée sous le statut de témoin assisté, moins incriminant que celui de mis en examen. Kontaktiert von l’AFP, Thierry Solère, Actuel conseiller politique du président, a dénoncé la poursuite d’une „cavalerie judiciaire“.

Ces nouvelles poursuites s’incrivent dans le cadre d’une information judiciaire ouverte à Nanterre en 2019, où l’élu, âgé de 50 ans, est mis en examen pour treize chefs d’accusation, dont „fraude taxe“, „emploi fictif “ et „Finanzierung unerlaubter Wahlausgaben“.

„Des rapports d’activités hebdomadaires“ de sa belle-mère

Les dernières mises en examen à son encontre ont été prononcées le 31 janvier, notamment pour „trafic d’influence passif“. Il est soupçonné d’avoir „usé de son impact en vue de faire obtenir des marchés“ à des sociétés immobilières zwischen 2007 und 2017, et à une société de conseil zwischen 2011 und 2012, d’après leParkett de Nanterre (Hauts-de -Seine), interrogé en janvier.

Thierry Solère hat ein Examen für Verpflichtungserklärungen à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) erhalten. Les enquêteurs le soupçonnent, entre autres, d’avoir omis de déclarer, en 2014, „une partie substantielle de ses intérêts, notamment au titre de ses activités de consulter dans la période précédant son élection“.

Thierry Solère hat am Freitag an l’AFP einen Kurier des HATPV übermittelt, der die Liste der „integrierten Kunden“ eines Beraters ohne obligatorisches Element à fournir erklärt, so dass es nur ein Verhängnis ist. Concernant les nouvelles mises en examen, il a assuré que sa belle-mère lui rendait des „rapports d’activité hebdomadaires“ per email.

Au sujet du cabinet Deloitte, l’ancien vice-président du conseil départemental des Hauts-de-Seine a balayé le soupçon d’un “trafic d’influence actif”, assurant que son contrat “excluait tout travail dans les Hauts-de- Seine“ et qu’il n’était alors qu’un „simple conseiller Municipal d’opposition à Boulogne-Billancourt“.

Sa defense a redemandé, en avril, l’annulation de la procédure judiciaire. La cour d’appel de Versailles doit rendre sa décision le 1er juillet.

À voir également sur Le HuffPost: La séparation des pouvoirs expliquée à Éric Dupond-Moretti par… Thierry Solère


Source: Le Huffington Post by www.huffingtonpost.fr.

*The article has been translated based on the content of Le Huffington Post by www.huffingtonpost.fr. If there is any problem regarding the content, copyright, please leave a report below the article. We will try to process as quickly as possible to protect the rights of the author. Thank you very much!

*We just want readers to access information more quickly and easily with other multilingual content, instead of information only available in a certain language.

*We always respect the copyright of the content of the author and always include the original link of the source article.If the author disagrees, just leave the report below the article, the article will be edited or deleted at the request of the author. Thanks very much! Best regards!