Le président rejette un gouvernement d’union nationale et souhaite des «compromis»


Emmanuel Macrons Gesicht à une nouvelle réalité. Mercredi, le chef de l’Etat a «pris acte» des résultats des élections législatives, qui l’ont privé d’une majorité absolut à l’Assemblée nationale. Dans son allocution télévisée, le président a rejeté l’idée d’un gouvernement d’union nationale, en promettant de « gouverner et légiferer différemment » pour trouver « des compromis » avec les oppositions. Un grand écart politique qui sera testé dès l’été avec une loi sur le pouvoir d’achat.

Emmanuel Macron ist ein d’abord rappelé qu’il avait remporté la présidentielle sur la base, selon lui, « d’un projet clair », avec « une légitimité claire ». Bedauern Sie die forte Enthaltung aux législatives, il a constaté „Les Fractures, Les Divisions Profondes qui traversent notre pays et se reflètent dans la Composition de la Nouvelle Assemblée“.

Pas de gouvernement d’union nationale mais des «compromis»

Le chef de l’Etat le rappelle, la majorité présidentielle reste « la première force politique » de l’Assemblée, mais « aucune force politique ne peut faire les lois seule ». Avec une majorité „relative“, Emmanuel Macron a évoqué deux options pour un élargissement, „soit en batissant un contrat de coalition, soit en construisant des majorités texte par texte“.

Selon le locataire de l’Elysée, les dirigeants des oppositions qu’il a reçus «ont exclu l’hypothèse d’un gouvernement d’union nationale, laquelle n’est, à [ses] yeux, pas justifiée à ce jour. » « Je crois qu’il est possible de trouver une majorité plus claire et plus large pour agir », estime-t-il cependant, appellant à un « dépassement politique » qui répond « à l’aspiration [des Français] de sortir des querelles politiciennes ». Pour cela, «il faudra clarifier la part de responsabilité et de coopération que les différentes formations de l’Assemblée nationale sont prêtes à prendre».

Emmanuel Macron réussira-t-il cet exercice d’équilibriste ? Response dès cet été. Le chef de l’Etat a promis “des mesures d’urgence pour répondre aux besoins du pays”, avec “une loi sur le pouvoir d’achat et pour que le travail paie mieux”, “des premières decisions pour all vers le plein”. -emploi», «des choix forts sur l’energie et le climat», «des mesures d’urgence pour notre santé»…. Des projets qu’il exclut de financer «par plus d’impôts ou de dette budget ou écologique».


Source: 20Minutes – Une by www.20minutes.fr.

*The article has been translated based on the content of 20Minutes – Une by www.20minutes.fr. If there is any problem regarding the content, copyright, please leave a report below the article. We will try to process as quickly as possible to protect the rights of the author. Thank you very much!

*We just want readers to access information more quickly and easily with other multilingual content, instead of information only available in a certain language.

*We always respect the copyright of the content of the author and always include the original link of the source article.If the author disagrees, just leave the report below the article, the article will be edited or deleted at the request of the author. Thanks very much! Best regards!