la «pilule rouge» est droite dure à avaler – Libération


IRL – Einfluss der Radikalités en ligne

IRL: Influence des Radicalités en LigneDossier
Tirée du blockbuster «Matrix», l’image de la «red pill», symbolisant l’éveil à une prétendue vérité, est devenue très populaire au sein de la mouvance haineuse française, des incels aux suprémacistes blancs.

«Choisis la pilule bleue et tout s’arrête, après tu pourras faire de beaux rêves et penser ce que tu veux. Choisis la pilule rouge : tu restes au pays des Merveilles et on desdown avec le lapin blanc au fond du gouffre.» Cette-Satz, prononcée dans Matrix von der Persönlichkeit von Morpheus à Néo, inkarniert von Keanu Reeves, est à la source d’ein phénomène internet : la rote Pille. La prendre, ce serait choisir «l’éveil» et être prêt à voir l’envers du decor. Achtung, un éveil très très à droite, tendance masculiniste.

Aux Etats-Unis, où l’expression a vu le jour, les hommes, les vrais qui auraient «pris la rote Pille» s’éveillent donc à la «vérité». Celle qui voudrait que socialement, économiquement et sexuellement, les hommes soient Victimes du pouvoir, des caprices et des désirs des femmes (et particulièrement des feministes). Grâce à ladite dragée, ils deviennent des «alpha» en puissance, des mâles dominants. Il suffit de taper rote Pille auf YouTube, um einen nicht zu vernachlässigenden Teil der «Coachs en Séductions»-Männer zu finden, die diese Phänomene für die Animateure des Publikums vergleichen. Et multiplient les accrocheurs titres : «Pourquoi les femmes font souffrir les mecs gentils #RedPill», «Plus tu l’ignores, plus elle te veut – RedPill» , «Alpha 2 : 2 chooses qu’un homme doit absolut connaître – Red Pill» Time»… Ces milliers de vidéos génèrent des millions de vues – souvent au service de la vente de formations ou de coachings.

Immigration, vivre-ensemble ou progressisme.

Le terme, que l’on retrouve beaucoup sur les forums des incels angelsaxons, ces «Célibataires Involontaires» remplis de haine envers les femmes, a atteint un niveau de popularité important au sein des franges les plus à droite de l’Internet francophone. Il s’est étendu à des problématiques chères à l’extrême droite : l’immigration, le vivre-ensemble ou le progressisme.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si VA+, la version YouTube du magazine Valeurs actuelles, plutôt destiné à un public jeune, en a fait le titre d’une de ses capsules récurrentes. Il s’agit la plupart du temps du témoignage d’une personne se présentant comme ayant été de gauche (plus au moins radikale) puis ayant trouvé la «rédemption» après avoir pris la fameuse rote Pille. „De la FRANCE INSOUMISE à „REAC““, „De COMMUNISTE à lecteur de NIETZSCHE“ oder Zugabe „De FRANC-MAÇON à catholique“ : les titres de ces vidéos (majuscules d’origine) fleurent bon la fachosphère.

Radikale Idéologie und terroristische Taten

Le terme est devenu si populaire et fourre-tout qu’il a été adopté comme pseudonyme par one of ses impactuses : Estelle RedPill. Avant de tomber en disgrâce dans son propre camp, cette jeune femme, adepte d’un pseudo-«grand remplacement» et suprémaciste blanche, avait acquis une Certaine notoriété au sein de l’extreme droite grâce à ses vidéos TikTok très radikales, mais totalement Eitelkeit. Au Point d’être Reçue von Renaud Camus selbst en son château de Plieux (Gers), le tout sous l’œil des caméras de Quoten.

Plus grave, sur les forums de haine angelsaxons comme 4chan, des membres se sont félicités du double attentat commis à Christchurch, en Nouvelle-Zélande (51 morts parmi des fidèles musulmans), en se satisfaisant que son auteur, Brenton Tarrant, ait «pris la pilule rouge». Ein neues Beispiel für die Aneignung eines Internet-Phänomens im Dienst einer radikalen Ideologie und terroristischer Akte von Mehmet Ozalp, Schüler der australischen Universität Charles-Sturt, décrit désormais comme «l’idéologie de la red pill». Cette dernière designe les ennemis: les immigrés musulmans, la gauche et les féministes. Et gober la fameuse gélule revient à en faire ses ennemis jurés, au point de justifier le pire.


Source: Libération by www.liberation.fr.

*The article has been translated based on the content of Libération by www.liberation.fr. If there is any problem regarding the content, copyright, please leave a report below the article. We will try to process as quickly as possible to protect the rights of the author. Thank you very much!

*We just want readers to access information more quickly and easily with other multilingual content, instead of information only available in a certain language.

*We always respect the copyright of the content of the author and always include the original link of the source article.If the author disagrees, just leave the report below the article, the article will be edited or deleted at the request of the author. Thanks very much! Best regards!