Königliche Uni. Des traces d’une forme de polio retrouvées dans des eaux usées à Londres


Des traces d’une forme de polio dérivées d’une souche vaccinale ont été retrouvées dans des échantillons d’eaux usées prelevés dans une station d’épuration à Londres, ont annoncé l’Organisation mondiale de la santé et les autorités britanniques. «Il est important de noter que le virus a été isolé uniquement dans des échantillons environnementaux – aucun cas associé de paralysie n’a été détecté», a précisé l’OMS.

L’OMS juge «wichtig für alle Länder, insbesondere für das Volumen der Reisen und Kontakte mit Ländern und Zonen, die von der Kinderlähmung betroffen sind, von der Überwachung, die die rasche Erkennung von Viren und die Erleichterung von Viren erfasst schnelle Antwort ». Selon l’OMS, « toute forme de poliovirus, où qu’elle se trouve, constitue une bedrohlich für alle Kinder der Welt ».

Une propagation localisée ?

L’agence britannique de sécurité sanitaire a elle indiqué ce mercredi que les «isolats» avaient été retrouvés dans de multiple échantillons d’eaux usées prelevés dans une station d’épuration de Londres zwischen février et juin. Diese Station ist eine große Zone im Norden und in der Hauptstadt der Britannien, die eine Bevölkerung von über 4 Millionen Einwohnern hat. „Ces résultats suggèrent qu’il peut y avoir une propagation localisée du poliovirus, très probablement chez des personnes qui ne sont pas à jour de leur-Impfung gegen die Kinderlähmung“, erklärt Kathleen O’Reilly, spécialiste de la polio.

Ces dernières années, une moyenne de 1 à 3 isolats de poliovirus par an a été détectée dans des échantillons d’eaux usées au Royaume-Uni. Mais ces isolats n’avaient aucun lien entre eux. Dans le cas présent, indique l’agence britannique de sécurité sanitaire, « les isolats (…) sont génétiquement liés », rendant nécessaire d’étudier la transmission de ce virus dans le nord-est de Londres.

Une vaccin plus utilisé au Royaume-Uni

Selon les autorités britanniques, le scénario le plus probable est qu’un individu récemment vacciné soit entré au Royaume-Uni avant février en provenance d’un pays où le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) a été utilisé lors de campagnes de empire. Alors que le Royaume-Uni a cessé d’utiliser the VPO en 2004, plusieurs pays, dont le Pakistan, l’Afghanistan and le Nigeria, ont continué to utiliser the VPO contenant the virus of type 2 for contrôler of epidémies.

Le VPO ist ein Teil einer Form von Atténuée du Poliovirus vivant qui „nous immunize en se développant dans l’intestin pendant une courte period au cours de laquelle il peut être detecté dans les selles“, erklärt Nicholas Grassly, Professor à l’ Imperial College de Londres. « Ce virus peut Occasionnellement être transmis et très rarement il (…) peut provoquer une épidémie de poliovirus dérivé du vaccin », indique-t-il, en indiquant que le VPO a été replacé au Royaume-Uni par un vaccin inactivé injectable de 2004.


Source: Le Progrès : info et actu nationale et régionale – Rhône, Loire, Ain, Haute-Loire et Jura | Le Progrès by www.leprogres.fr.

*The article has been translated based on the content of Le Progrès : info et actu nationale et régionale – Rhône, Loire, Ain, Haute-Loire et Jura | Le Progrès by www.leprogres.fr. If there is any problem regarding the content, copyright, please leave a report below the article. We will try to process as quickly as possible to protect the rights of the author. Thank you very much!

*We just want readers to access information more quickly and easily with other multilingual content, instead of information only available in a certain language.

*We always respect the copyright of the content of the author and always include the original link of the source article.If the author disagrees, just leave the report below the article, the article will be edited or deleted at the request of the author. Thanks very much! Best regards!