A ce stade de l’enquête, rien n’indique que l’agression était antisémite


Die Gewalttaten, die vor dem Tod von Jeremie Cohen verübt wurden, wurden von einer Straßenbahn in Bobigny (Seine-Saint-Denis) am 16. Februar verübt, um ein antisemitisches Zeichen zu setzen? C’est la question qui agite le monde politique en cette fin de campagne présidentielle. Et pour l’instant, la justice ne sait pas. «Il ne ressort pas des témoignages recueillis jusqu’à présent que l’agression ait été commise pour des motives diskriminatoires», a indiqué ce mardi en conférence de presse le procureur de Bobigny Eric Mathais, en persistant bien sur le «jusqu’à présent ».

De même, « aucun élément ne permet à ce jour d’établir avec certitude que la Victime était porteuse de manière ou non d’une kippa au moment de l’agression », a affirmé le magistrat. La présence d’une kippa pourrait impliquer que les agresseurs savaient que Jeremie était juif et conduire à un éventuel caractère antisémite de ces crimes. Eric Mathais ist ein Tenu à rappeler que „tout élément permettant d’établir un motiv Discrimatoire à cette scène de crime, en particulier antisémite donnera lieu à une aggravation de laqualification pénale retenue“.

Les nombreuses zone d’ombre de l’enquête

Si le procureur est revenu sur la chronologie des faits au debut de sa conférence de presse, il a ensuite pointé les différentes zone d’ombre de cette enquête pour des faits de violontaires en réunion. « De nombreuses researches restent à mener pour établir les circonstances requirees des faits ayant précédé l’accident, at-il ainsi précisé. A ce stade, les raisons de la présence de la Victime à Bobigny et les motives de l’agression qu’elle a subie ne sont pas déterminés. »

L’enquête est donc loin d’être bouclée et, persiste le procureur, «la recherche d’autres sera déterminante pour preciser les circonstances de cette agression et conduire à l’interpellation des auteurs». De même, les untersuchungen permettront, espère le magistrat, « d’établir la force du lien de causalité zwischen der Szene der Gewalttaten und der décès de la Victime ». C’est pourquoi il appelle toute personne détenant des informations relatives à l’enquête à joindre au plus vite les services de police.


Source: 20Minutes – Une by www.20minutes.fr.

*The article has been translated based on the content of 20Minutes – Une by www.20minutes.fr. If there is any problem regarding the content, copyright, please leave a report below the article. We will try to process as quickly as possible to protect the rights of the author. Thank you very much!

*We just want readers to access information more quickly and easily with other multilingual content, instead of information only available in a certain language.

*We always respect the copyright of the content of the author and always include the original link of the source article.If the author disagrees, just leave the report below the article, the article will be edited or deleted at the request of the author. Thanks very much! Best regards!